Connexion
S'abonner

Sainte Anthuse, vierge (811)

Le saint du jour

Anthuse, fille de Constantin Copronyme, fut élevée dans la piété par sa mère Irène qu’elle perdit de bonne heure. Elle persévéra dans la vraie foi, malgré l’impiété de son père. Elle avait voué à Dieu sa virginité et résista aux instances de l’empereur son père qui voulait la marier. Elle finit même par quitter la cour pour aller vivre dans la retraite. Après la mort de son père, arrivée en 775, Anthuse distribua aux pauvres une partie de ses biens, employa le reste à rebâtir les monastères que Constantin avait détruits, puis à racheter les captifs. Elle fit don de ses habits précieux pour l’ornementation des églises et des autels. Elle faisait recueillir les enfants abandonnés, les instruisait elle-même, se montrait la mère des orphelins, la consolatrice des mourants. Elle envoyait dans les hospices les vieillards pauvres et allait les soigner de ses mains. A la fin de sa vie, elle s’enferma dans un monastère pour ne plus s’occuper que de son salut. Elle mourut vers 811. •

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !