Connexion
S'abonner

Québec : Plus d’immigration = Trahison

De notre correspondant au Québec. – Les Québécois dotés d’une bonne mémoire se souviennent qu’avant la pandémie, le sujet de l’heure était l’immigration. Aux dernières élections, la Coalition avenir Québec avait réussi à devancer les Libéraux et à les détrôner grâce à cette volonté de diminuer les seuils d’immigration annuels, promesse de François Legault qui lui assurait l’appui d’une majorité de Québécois.

Mais l’eau a coulé sous les ponts et peu se souviennent de ce « monde d’avant », de ses enjeux et débats, obnubilés par les mesures sanitaires temporaires. Il n’y a plus de manifestations de masse contre l’immigration illégale, plus de mobilisation citoyenne sur les enjeux autres que sanitaires… bref, la récente sortie du ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet n’a suscité aucune réaction de colère.

Ce dernier s’adressant à la Chambre de commerce du Montréal métropolitain a livré un vibrant plaidoyer pour une immigration accrue, un message qui a plu à ces entrepreneurs qui ne rêvent que diminuer les coûts de production et pour qui la qualité de vie, le déclin du français et le Grand remplacement n’ont pas d’incidence économique directe et sont donc exempts d’intérêt.

Confiant que ce qui se dirait dans ce club sélect resterait confidentiel, Boulet a annoncé : « Je ne peux pas le dire publiquement, mais [j’ai] des ententes de principe pour hausser le seuil [de travailleurs temporaires étrangers] de 10 à 20 %, » mesure qui ravit les entreprises, mais qui laisse aux chômeurs québécois affectés par le covid un goût plutôt amer. Boulet a aussi ouvert la porte à une augmentation de l’immigration permanente et une accélération du processus d’accueil pour satisfaire les employeurs.

Le gouvernement est resté prudent face à ces confidences qui vont à l’encontre du message électoral de Legault. Celui-ci n’a cependant pas désavoué publiquement son ministre qui parle ouvertement de trahir les engagements du premier ministre. Dans tous les cas, cette petite causerie prouvera aux plus sceptiques que le lobby pro-immigration émane du patronat. Les bons sentiments qui vont avec ne sont qu’une couverture morale pour cacher le fait que l’importation d’une main d’œuvre bon marché est rentable pour une certaine classe, aux détriments des travailleurs locaux.

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’information, nous avons besoin de votre aide. Depuis 1982, Présent se distingue de tous les quotidiens français :

  • De tous les médias dissidents, Présent est le seul qui soit un quotidien sur papier et en ligne.
  • Totalement indépendant, il est entièrement financé par ses lecteurs depuis sa création.
  • Bien que vendu en kiosques comme les autres quotidiens, Présent n'est jamais cité faisant ainsi l'objet d'une omerta unique dans l'histoire de la presse.
  • Toujours sur le fil du rasoir économique, jusqu'à maintenant Présent a survécu à toutes les crises (politiques, rédactionnelle) et les déficiences des monopoles (postaux et kiosquiers).
  • La liberté d'accéder à une information libre a un coût, de plus en plus élevé.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet de tenir notre place parmi les autres medias, libre et indépendant, et plus vous nous lirez et plus vous le ferez savoir, plus votre opinion sera partagée.
Alors si vous souhaitez garantir cette indépendance, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de Présent en permettant de garantir notre mission d’information.
Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet de construire dans l'avenir. Toute l’équipe vous en remercie.

Soutenez Présent dès 1€ :
Faire un don

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !