Connexion
S'abonner

La mer qu’on voit dans ces hors-série

Les hors-série de Présent ? Voici une collection qui a rencontré son public, pour qui le succès est au rendez-vous, tous les deux mois, en 2018 et 2019, et pratiquement tous les mois depuis 2020, les thèmes jouant à la fois sur l’actualité et sur des enjeux politiques ou sociétaux.

Nous avions aussi programmé quelques numéros « de détente », de respiration : au printemps 2020, nous avons donc proposé un numéro consacré aux pèlerinages, sous la direction de Christian Mouquet, spécialiste (entre autres) de la route de Saint-Jacques-de-Compostelle. Le numéro tomba… en plein confinement ! Alors que les pèlerinages connaissent un formidable renouveau ces quarante dernières années, la seule fois où ils ont été supprimés ou réduits à leur plus simple expression a donc correspondu au pénible confinement de mars à mai 2020, et à la parution de notre hors-série.

Rebelote au printemps 2021 : Christian Mouquet nous avait proposé de prendre la barre pour un hors-série de grand large, d’après-couvre-feu, pour nous parler de la mer, des marins, de la marine nationale, de la Royale. Et voici que ce numéro tombe en plein reconfinement, troisième du genre en un an, faisant lui-même suite au tout aussi pénible couvre-feu. Nous devrions commencer à nous habituer à la dictature sanitaire, et en intégrer les aléas, dans nos conférences de rédaction. Mais nous avons une fois encore péché par optimisme : après le couvre-feu de l’hiver devait arriver le printemps des libertés retrouvées, des grands espaces, des croisières et des cabotages. Et nous n’aurons droit à rien de cela.

Et cette mer que nous chérissons, nous devrons en rêver depuis notre lieu de confinement, masque sur le visage et mains dans le gel. Qui l’eût cru ?

« Sur le coup, je n’ai pas reconnu un hors-série de Présent ! »

Ce numéro, Homme libre, toujours tu chériras LA MER, inaugurait aussi une nouvelle présentation, une qualité supérieure de papier, dans la perspective d’une croissance de nos ventes, de notre audience.

L’un de nos plus fidèles lecteurs nous écrit à ce propos : « En rentrant hier après-midi de quatre jours passés au Barroux, j’ai trouvé entre autres le nouveau hors-série, consacré à la marine. Surprise ! sur le coup je n’ai pas reconnu un hors-série de Présent : format, qualité du papier, présentation de la page de couverture… Un grand bravo à l’équipe ! Qui plus est, tout ce qui est relatif à la marine me passionne et maintes pages du sujet me “parlent” très fort, notamment tout ce qui a trait à la période 40-44, qui m’a marqué à vie dans mon enfance, dont j’ai été pour ainsi dire témoin, y recevant à 100 % tout ce que m’en a dit mon grand-père maternel, douanier sur le port d’Alger, ancien de Verdun, membre de la Légion française des combattants, et fidèle absolu du Maréchal… Et puis, l’évocation de Raspail… »

Mais notez la toute première impression de ce lecteur : il n’avait pas reconnu les hors-série dans cette publication très réussie !

Que dire du fond ? La mer est un sujet inépuisable pour les poètes, et pas seulement pour Baudelaire. Et ce hors-série ne prétend pas avoir tout dit. Il est fort probable que nous reviendrons sur le sujet, en essayant cette fois d’éviter un confinement. Mais le document présente un certain nombre d’originalités qui justifient son acquisition, sa lecture, sa diffusion : il y a d’abord l’évocation de figures de marins que nous aimons tout spécialement, qui étaient souvent aussi des écrivains. J’ai cité Paul Chack, Jean de La Varende, Claude Farrère, Georges Blond, Jean Raspail, François Brigneau. Il faudra forcément un autre hors-série pour nous parler aussi de Jean Bourdier, de Louis Garneray, de Pierre Loti, d’Edouard Peisson, de Roger Vercel, de Jules Verne, bien entendu, de François Bellec, pourquoi pas ? et de certaines collections spécialisées qui ont fait notre bonheur, chez France-Empire, notamment.

Un autre hors-série pour raconter les peintres de marine

Et il nous en faudra un troisième pour raconter les peintres de marine. Le hors-série d’avril-mai évoque rapidement Léon Haffner (le plus grand, selon moi) et Charles Fouqueray (plus sombre, mais excellent aussi). Et il faut redonner toute leur place aux géants, comme Guy Arnoux, Gervèse, Mathurin Méheut, Bernard Roy. Et Louis Garneray à nouveau, mais cette fois dans la catégorie des peintres du XIXe siècle. Voici en effet sept peintres de marine qui justifieraient à eux seuls ce troisième hors-série sur la mer. Avis à Christian Mouquet, notre spécialiste des voyages, des pèlerinages et des croisières merveilleuses !

Que dire encore de son hors-série ? Il n’élude pas les terribles épisodes historiques qui ont ruiné notre marine militaire : Mers el-Kébir, Dakar, la Syrie, Madagascar, le sabordage de Toulon. Mais il évoque aussi les réussites : le sauvetage de l’Armée blanche, le secours aux chrétiens d’Orient, l’action de Napoléon III (« Napoléon le Petit », qui n’était pas si petit que cela !) pour moderniser notre marine, ce qui accompagnait l’effort colonial.

Christian Mouquet réussit même à glisser Céline (dont il est un spécialiste) dans les pages de ce hors-série si réussi. Qui se souvient que Céline passa ses examens de médecine sanitaire maritime, et qu’il fut ensuite « officier de la marine militaire de 3e classe temporaire », ce qui lui permit d’embarquer sur le Chella ?

Il y a tout cela dans ce hors-série, et plus encore. Un très bon numéro, un collector.

Homme libre, toujours tu chériras LA MER, hors-série n° 32 de Présent, sous la direction de Christian Mouquet. 5 euros chez votre marchand de journaux, 7 euros port compris aux bureaux du journal. • À commander ici.

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !