Connexion
S'abonner

Peter Sutherland, l’autre homme de la mondialisation (1/4)

On ne peut rêver personnage plus parfait, plus emblématique, plus… littéraire. Peter Sutherland est, sans doute avec George Soros, l’incarnation rêvée de la globalisation. Dont il est l’accoucheur. S’il n’existait pas, il faudrait l’inventer. A l’heure des conflits sur la société ouverte ou fermée, son portrait est aussi celui des divisions qui déchirent la vie politique [...]

Vous souhaitez lire la suite de cet article ?

Je m'inscris à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de Présent et accédez gratuitement à cet article.

Un lien vous sera envoyé par email.

Je m'abonne

Découvrez nos offres

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !