Connexion
S'abonner

Affaire Leïla B : le rôle escamoté des services marocains

Le coup de gueule d’Alain Sanders

Les forces spéciales royales de la DGST

L’exploitation cocoriquesque par le gouvernement français de l’affaire Leïla B. (Présent des 6 et 19 avril), du nom de cette « chance pour la France » qui ourdissait des plans terroristes tous plus inquiétants les uns que les autres, a laissé comme un goût amer aux autorités marocaines. Rappelons que l’arrestation de Leïla B. par le RAID, qui s’attendait sans doute [...]

Vous souhaitez lire la suite de cet article ?

Je m'inscris à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de Présent et accédez gratuitement à cet article.

Un lien vous sera envoyé par email.

Je m'abonne

Découvrez nos offres

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !