Connexion
S'abonner

Saint Gautier de Lesterps, abbé et confesseur (1070)

Gautier naquit dans le château familial de Confolens vers 990. Confié pour son éducation à l’abbaye du Dorat, il fut simple écolier mais déjà, par sa conduite, un exemple vivant. Hervé, le saint trésorier du monastère de Saint-Martin de Tours, s’arrêta un jour au monastère. Gautier se glissa dans l’église près d’Hervé pour surprendre ses paroles et ses prières. Mais il n’entendit que le bruit d’abondantes larmes ; Gautier comprit que les plus savantes paroles ne valaient pas devant Dieu les soupirs ni les larmes. Devenu chanoine du Dorat, il fut au chœur, comme dans sa cellule, occupé de la présence de Dieu. Ecarté de sa communauté parce qu’il avait essayé de modérer l’humeur de son abbé, il gagna l’abbaye de Lesterps, dans le diocèse de Limoges. Il fut choisi comme abbé à la mort du supérieur. Il avait environ quarante-deux ans ; il s’appliqua à gouverner, moins par son autorité que par les exemples de sa vie. Dieu exerça sa patience en le privant de la vue sept ans avant sa mort qui arriva le11 mai 1070. •

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !