Connexion
S'abonner

Persécutions contre un professeur de droit et six « complices »

A Montpellier les 20 et 21 mai, une audience pénale devait se tenir au tribunal correctionnel, à la suite de l’éviction arbitraire et définitive d’un professeur de droit dont le seul crime était d’avoir voulu s’opposer aux black blocs qui avaient occupé sa faculté, il y a deux ans. L’extrême gauche a mobilisé ses troupes devant le [...]

Vous souhaitez lire la suite de cet article ?

Je m'inscris à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de Présent et accédez gratuitement à cet article.

Un lien vous sera envoyé par email.

Je m'abonne

Découvrez nos offres

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !