Connexion
S'abonner

Saint Bède le Vénérable, abbé et confesseur (735)

La paisible et laborieuse vie de Bède s’écoula toute à l’ombre du cloître qui l’accueillit dès l’âge de huit ans pour le voir mourir sexagénaire. Son histoire est surtout celle de ses écrits. C’est là aussi que s’exprime le mieux sa physionomie morale. Les principales dates de sa vie nous sont connues par quelques lignes de la fin de son Histoire ecclésiastique. Il se donne cinquante-neuf ans, et comme l’Histoire ecclésiastique fut achevée en 731, on en déduit qu’il naquit en 672 ou 673. Orphelin dès l’âge de sept ans, il fut confié à l’abbaye northumbrienne, toute proche, de Wearmouth, dont saint Benoît Biscop était alors abbé. Trois ans plus tard, celui-ci le confiait à son tour à saint Ceolfrid, son coadjuteur pour sa fondation de Jarrow ; c’est dans cette abbaye que s’écoulera la vie du saint docteur. C’est là qu’il reçut dans sa dix-neuvième année le diaconat, puis la prêtrise à l’âge de trente ans. Il y mourut le 26 mai 735. Saint Bède est la figure la plus marquante de l’Eglise naissante anglo-saxonne par sa piété et son savoir. •

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !