Connexion
S'abonner

Fête de la très Sainte Trinité

« A ceci nous avons connu l’Amour de Dieu qu’il a donné sa vie pour nous. »

La création nous paraît un monde presque infini, mais elle n’a rien changé en Dieu. Elle n’y a rien ajouté, car Dieu peut créer encore, et encore plus. Il peut créer dans une mesure infinie.

Il nous est impossible de nous faire une idée de ce qu’est véritablement Dieu, mais ce qui est extraordinaire, c’est que la Révélation nous a permis de connaître qu’il y a trois Personnes en Dieu.

Et nous avons découvert, de la bouche même de la seconde Personne de la sainte Trinité, que Dieu était Amour. Et Dieu aime : le premier effet de l’Amour divin hors de Dieu, la première mission d’Amour a été la création, car Dieu n’aime quelqu’un que dans la mesure où Il peut l’aimer, où cette personne est aimable. Alors Dieu rend aimable celui qu’il aime en le créant. Mais pour nous, pécheurs, ce ne pouvait être que différent. Mystère des mystères, c’est le Fils qui nous a rendu aimables : « Père juste, le monde ne vous a pas connu, et ceux-ci ont connu que c’est vous qui m’avez envoyé. Je leur ai fait connaître votre nom et je le leur ai fait connaître, afin que l’Amour dont vous m’avez aimé soit en eux et que je sois moi-même en eux. »

Le but même de cet Amour que Notre Seigneur éprouve pour nous, est de nous rendre Charité de la Charité même qui existe au sein de la Très Sainte Trinité. Pour nous, ce sera dans la mesure où nous suivrons ses commandements d’amour que nous serons ainsi en Lui et que Lui sera en nous. Et lorsque le Père nous regardera, c’est son Fils qu’il reconnaîtra.

Mais ce qui doit nous impressionner, c’est que l’Amour que nous porte le Fils, à nous créatures, est semblable à celui que le Fils porte au Père incréé. Nous avons l’explication de ce qui est inexplicable : le Christ a pris ma chair et il est mort pour moi. Le Christ m’a aimé comme un père aime son Fils, non comme un père humain, mais comme le Père Eternel aime le Fils Eternel et Il a préféré me recouvrer plutôt que de m’abandonner et de créer autre chose, autrement.

Mystère des mystères, l’ineffable Amour du Père pour le Fils est aussi l’Amour du Fils pour moi.

Qu’elle soit bénie maintenant et toujours, et dans les siècles infinis, la sainte et indivisible Trinité, qui a créé et qui gouverne toutes choses ! La Trinité, notre unique Dieu est la Vérité, la Bonté et la Beauté. Plus nous connaîtrons Dieu ici-bas, mieux nous comprendrons qu’Il surpasse tout ce que l’intelligence comprend… Amen, Alleluia. •

AB V.B.

ab-v-b@present.fr

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !