Connexion
S'abonner

Saint Nicolas le Pèlerin, confesseur (1094)

Nicolas naquit en Grèce et vint jeune en Italie. Il parcourait la Pouille, une croix en main, revêtu d’une blouse qui lui tombait aux genoux, en criant Kyrie Eleison. Les enfants, qu’il attirait par de menus cadeaux, se joignaient à lui et répétaient en chœur son cri liturgique. Mais les grandes personnes, les gens raisonnables, rabrouaient volontiers ce benêt. Il mourut à Trani et on lui attribua des miracles et des guérisons. Si bien que le pape Urbain II le canonisa, en 1098. Le 4 octobre 1143, on transféra ses reliques dans une église bâtie en son honneur. D’importantes cérémonies autour de ses souvenirs glorieux furent organisées en 1603, 1611, et surtout le 5 octobre 1616. Saint Nicolas a été inscrit au martyrologe, en 1748, par Benoît XIV. •

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !