Connexion
S'abonner

C’est maintenant ou jamais

Campagne de dons 2021

Depuis mai, et jusqu’en décembre, la campagne 2021 de soutien à Présent est ouverte. Notre objectif : 80 000 euros de dons, comme en 2020. Elle s’ajoute à une difficile campagne d’abonnements, commencée en début d’année, et gravement perturbée par les confinements et les couvre-feux.

Présent a lancé une campagne d’abonnements en début d’année. Nous avions fixé un objectif qui nous semblait atteignable, dans le contexte d’une campagne électorale essentielle, qui ne s’achèvera, en réalité, qu’en avril 2022, quand nous connaîtrons les résultats de la présidentielle : 500 abonnements supplémentaires. Force nous est de constater qu’à mi-année (la période d’été étant neutralisée, de fait), nous serons loin d’atteindre ce chiffre. En gros, nos abonnements internet continuent à progresser, mais à une vitesse qui, à elle seule, ne nous permettrait pas de gagner 500 nouveaux lecteurs permanents. En revanche, les abonnements papier ne progressent pas vraiment. Les nouveaux abonnés, qui découvrent Présent compensent certes les anciens, parfois fidèles au titre depuis son lancement en janvier 1982, qui disent nous quitter à regret, expliquant que leurs yeux ne leur permettent plus de nous lire. Mais nous sommes loin d’une percée, voire d’une progression vraiment significative, alors que nous voyons basculer des pans entiers de l’opinion publique en faveur des défenseurs de l’identité française, et aussi catholique dans beaucoup de cas.

Certains de nos « prospects » ou de nos récents abonnés « à l’essai » expliquent aussi pourquoi ils préfèrent finalement s’orienter vers la formule dématérialisée, ou revenir à l’achat en kiosque : « trop souvent je reçois Présent avec un ou plusieurs jours de retard. Vos commentaires sont utiles, mais l’information est un peu réchauffée » nous explique l’un d’eux, résumant en quelque sorte les regrets exprimés par beaucoup d’autres.

Depuis le 19 mai et la fin du confinement, nous sommes de retour en kiosque, après exactement 14 mois d’incidents, d’interruptions, de suspension, de fermetures généralisées des kiosques, etc. Il faudra certainement de très longues semaines, voire de nombreux mois avant que nos lecteurs, déshabitués à l’achat au numéro, ne retrouvent le chemin de leur marchand de journaux, et nos ventes, le niveau de ce qu’elles étaient en mars 2020.

C’est pourquoi les abonnements que vous suscitez autour de vous, que vous offrez à vos proches, nous sont précieux.

A peu de chose près, seuls les lecteurs financent le journal

Depuis début mai, nous avons lancé notre campagne de dons 2021. Cette campagne est essentielle pour la pérennité du titre, tout simplement parce que nous ne pouvons pas, à la différence des gros médias, faire financer notre quotidien par la publicité.

Ainsi en 2020, nos recettes publicitaires n’ont représenté que…7 000 euros, ce qui est un chiffre dérisoire, l’équivalent d’une facture d’imprimerie pour une semaine ! Ce chiffre sera meilleur en 2021, grâce à une politique plus active sur ce plan, mais à peu de chose près, reconnaissons que seuls les lecteurs financent le journal. C’est pourquoi la campagne annuelle de dons est si précieuse. Notre objectif 2021est fixé à 80 000 euros de dons d’ici au 31 décembre. Cette somme représente moins de 10 % de nos charges annuelles, mais elle est indispensable à notre équilibre financier.

Nous avons ouvert cette campagne de dons le 1er mai (disons le 2 mai, pour respecter une législation assez grotesque) et en mai la campagne de Présent a déjà rapporté 10 400 euros de dons, des dons défiscalisés (dans la proportion de 66 %) car transmis par l’Association de la Presse Française Libre (APFL). 10 400 euros représentent 13 % de la somme totale espérée, sur la période en cause (mai à décembre 2021). C’est un bon démarrage, d’autant que nous avons reçu par ailleurs, en mai, quelques dons en dehors du processus de défiscalisation.

En juin, une partie tout à fait capitale

Nous sommes néanmoins conscients que juillet et août sont aussi des périodes creuses pour les dons, comme ce sont des périodes creuses pour les abonnements et pour les achats en kiosque. C’est pourquoi le mois de juin est important. D’autant que, chaque année, nous voyons arriver avec quelque crainte cette période d’été où plus rien ne se passe… à l’exception de la parution quotidienne du journal et des factures hebdomadaires de l’imprimeur.

C’est spécialement en raison de cette baisse drastique des recettes, en juillet-août, que vos dons sont actuellement les bienvenus. Mais c’est évidemment à l’approche de l’obligation de déclaration fiscale que se pose pour chacun la question des dons en défiscalisation, qui permettent d’être généreux avec les associations et les médias que l’on soutient, sans que cela grève trop son budget.

Nous comptons donc sur votre soutien financier au cours de ce mois de juin.

D’autant que va se jouer dans les urnes, les 20 et 27 juin, aux élections régionales comme aux élections départementales, une partie tout à fait capitale, pour le courant national, patriotique et identitaire, mais aussi pour la France dans son ensemble. Les candidats de la droite nationale, nombreux et parfois très bien placés, doivent pouvoir compter sur des médias engagés à leurs côtés. Le rôle de Présent, c’est d’être, au quotidien, et spécialement chez les marchands de journaux, dans les gares, les aéroports, et jusque dans des petites villes de province, un contrepoids, le contrepoids unique, en fait, à tous les autres quotidiens nationaux (ou régionaux, d’ailleurs) globalement hostiles.

Nous comptons sur vos dons, en juin 2021, particulièrement. Et nous verrons, au soir du 20 juin comme au soir du 27 juin, si c’était un bon placement. Sachant qu’en tout état de cause, nous ne lâcherons rien. •

Faire un don

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !