Connexion
S'abonner

Saints Cyr et Julitte, martyrs (IVe siècle)

Sainte Julitte habitait à Iconium avec son fils Cyr, âgé de trois ans. Quand le gouverneur de Lycaonie, Domitien, commença d’appliquer les édits persécuteurs de Dioclétien, elle alla chercher un refuge d’abord à Séleucie, puis à Tarse. C’est là qu’elle fut arrêtée sur l’ordre du gouverneur de Cilicie, Alexandre. Elle se déclara chrétienne ; le gouverneur lui prit son enfant et ordonna de la flageller. Dans les tourments, elle ne cessait de répéter : « Je suis chrétienne », et le petit Cyr se débattait pour échapper aux bras du gouverneur et retourner vers sa mère en criant : « Moi aussi, je suis chrétien. » Furieux, Alexandre saisit l’enfant par un pied et le jeta violemment sur les degrés du tribunal où il se brisa le crâne. Julitte, au lieu de pleurer, remercia Dieu d’avoir vu mourir son fils orné de la couronne du martyre. Les supplices qui lui furent infligés ensuite n’ébranlèrent pas sa constance. Finalement, elle fut décapitée. •

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !