Connexion
S'abonner

Véran fait des vagues

Un jour sans fin. Voilà le titre d’un film culte des années 90, dans lequel le héros était condamné à revivre éternellement la même (mauvaise) journée. Le scénario écrit par le gouvernement depuis plus d’un an semble s’en inspirer. Jour après jour, mois après mois, Olivier Véran et les « spécialistes » de la santé accablent et menacent les Français. Le 4 juillet dernier, à l’occasion du festival Solidays, le ministre de la Santé a remis une pièce dans la machine en expliquant que « le virus ne baisse plus, il réaugmente à cause du variant Delta qui est très contagieux », s’appuyant sur quelques chiffres et prenant l’exemple de l’Angleterre.

Pour le septième jour consécutif (au moment de l’intervention du ministre), le nombre de cas recensés en France augmentait, avec 2 549 cas signalés en 24 heures. Un chiffre présenté comme affolant, pire encore que les prévisions effectuées par l’Institut Pasteur quelques jours plus tôt, prévisions qui estimaient qu’une nouvelle vague arriverait à l’automne. Il faut rappeler que ces chiffres sont ceux des cas positifs au Covid, y compris sans symptôme, et non ceux des hospitalisations qui, pour l’heure, n’ont pas augmenté.

Malgré son pronostic hasardeux et erroné, l’Institut Pasteur a embrayé le pas d’Olivier Véran dès le lendemain des déclarations du ministre en prophétisant cette fois une augmentation des hospitalisations dans les semaines à venir. De quoi remettre la peur dans le cœur des Français à peine réautorisés à se déplacer et, dans certains cas, à retirer leur muselière.

Pour Olivier Véran, l’Institut Pasteur mais aussi la majorité des médias et de leurs chroniqueurs, la seule solution pour éviter un tel phénomène est la vaccination. Celle-ci ne semble pourtant pas faire de miracle contre le variant Delta chez nos voisins anglais. Il semblerait donc que le vaccin, qu’il soit efficace ou non contre le Covid originel, ne le soit pas contre ce variant. Le sera-t-il contre les prochains, déjà évoqués par certains médias, les variants Lambda et Epsilon ?

Nul doute en tout cas que le gouvernement se servira de ces nouveaux dérivés du Covid pour étouffer les Français et qu’il expliquera aux vaccinés que leur vaccin est inefficace à cause des non-vaccinés, en faisant fi de toute logique. Diviser pour mieux régner, voilà une recette qui revient aussi régulièrement que les annonces catastrophistes ou que les promesses non tenues d’Emmanuel Macron, comme celle du 24 novembre 2020 lorsque le président de la République annonçait qu’il ne rendrait pas la vaccination obligatoire.

Par ailleurs, si Olivier Véran prend aujourd’hui l’exemple anglais pour expliquer qu’une nouvelle vague est possible dès la fin du mois de juillet, le ministre se garde bien de dire que les mesures prises outre-Manche sont radicalement différentes de celles prises en France… •

Louis Marceau

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !