Connexion
S'abonner

Saint Wandrille, abbé (668)

Le saint du jour

Wandrille est né vers l’an 600 d’une famille noble près de Verdun. Envoyé à 14 ans à la cour de Clotaire pour s’y former aux carrières administratives, il y trouva vivant le souvenir de saint Colomban qui avait rénové la vie monastique. Peu de temps après le mariage que lui avaient signifié ses parents, d’un commun accord avec sa jeune épouse, il quitta le monde pour se donner à Dieu. Après avoir eu la dispense de Dagobert Ier pour ses activités d’administrateur des domaines royaux, il alla au monastère de Montfaucon-en-Argonne qu’il quitta pour aller fonder un monastère à Saint-Ursanne dans le Jura suisse. Soucieux de bien se former à la vie religieuse, il partit pour l’abbaye de Bobbio où était passé saint Colomban 15 ans auparavant. Après une étape de 10 ans à Romainmôtier, où il fit profession, il voulut partir en Irlande, mais il fut arrêté à Rouen, reconnu par saint Ouen. Pour le retenir dans son diocèse, Ouen lui donna les ordres sacrés. Après quelques années de ministère, Wandrille s’installa dans la forêt de Jumièges, y fonda l’abbaye qui prendra son nom. Après 19 ans de gouvernance, il s’endormit dans le Seigneur, « souriant aux anges ». •

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !