Connexion
S'abonner

José Antonio assassiné une seconde fois

La gauche espagnole poursuit sa vengeance

A la veille de la guerre d’Espagne, José Antonio était le chef d’une grande organisation patriotique et anticommuniste, la Phalange espagnole. Arrêté arbitrairement le 14 mars 1936 et emprisonné par la coalition dite républicaine, il a été assassiné dans sa cellule le 20 novembre de la même année. Son jeune frère, qui avait également été arrêté, avait [...]

Vous souhaitez lire la suite de cet article ?

Je m'inscris à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de Présent et accédez gratuitement à cet article.

Un lien vous sera envoyé par email.

Je m'abonne

Découvrez nos offres

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !