Connexion
S'abonner

Saints Boris et Gleb, martyrs (1015)

Le saint du jour

Saint Vladimir, grand-duc de Kiev, mourut le 15 juillet 1015, après avoir partagé ses états entre ses fils. Sviatopolk était seul à Kiev et voulut profiter de la situation pour éliminer ses frères. Il fit massacrer Boris, prince de Rostov, le 24 juillet, alors qu’il revenait, sans aucune inquiétude, de l’armée envoyée contre les Petchénègues. Puis il fit assassiner traîtreusement Gleb le 15 septembre, alors qu’incapable de marcher il venait en bateau à Kiev pour assister son père dont il avait appris la maladie, mais non la mort. Boris avait reçu au baptême le nom de Romain et Gleb, celui de David, mais l’usage oriental est plutôt en faveur de leurs premiers noms. Jaroslav, prince de Novgorod, l’aîné des fils de Vladimir, attaqua Sviatopolk et le vainquit en 1019. Il régna glorieusement à Kiev pendant 35 ans. C’est lui qui instaura le culte rendu à ses deux frères qui furent dès lors considérés comme martyrs aussi bien en Occident qu’en Orient. En 1720, le synode de Zamoski, approuvé par le pape Benoît XIII, mit la fête des deux martyrs au nombre de celles qui seraient chômées par les Russes catholiques. Boris est le patron de Moscou. •

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !