Connexion
S'abonner

Saint Guillaume, évêque et confesseur (1234)

Le saint du jour

Guillaume naquit vers 1180 dans le diocèse de Saint-Brieuc, à Saint-Alban. Sa famille était modeste. Il fit ses études dans la ville épiscopale et reçut les ordres de Josselin, évêque de Saint-Brieuc, qui se l’attacha en qualité de secrétaire. Il vécut également auprès des successeurs de Josselin puis obtint un canonicat dans la métropole de Tours. En 1220, après la mort de Silvestre, il fut élu à l’évêché de Saint-Brieuc. Sous son pontificat, il continua la construction de la cathédrale qui ne fut achevée qu’après sa mort. « J’achèverai pourtant mon église, vif ou mort », aurait-il dit devant les difficultés qui l’assaillaient. Il eut surtout à souffrir des empiétements du nouveau duc de Bretagne, Pierre Mauclerc, sur les droits de son Eglise. Avec les évêques de Rennes et de Tréguier, il dut prendre le chemin de l’exil. Retiré au diocèse de Poitiers, il y suppléa l’évêque malade et exerça un ministère très actif. Son exil dura environ deux ans et se termina en 1230 par la soumission de Mauclerc au Saint-Siège. Il mourut quelques années plus tard en 1234, et fut canonisé le 15 avril 1247 à Lyon par Innocent  IV, qui fixa sa fête au 29 juillet. •

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !