Connexion
S'abonner

La boîte à Sardine

Saint-Pompon, le 31 juillet Ma Sardine, Notre brave gendarme, Ernest Patureau, a la mine basse et n’ose plus sortir. Le bruit court que la vaccination va devenir obligatoire, et qu’il sera chargé de se présenter chez tout habitant n’ayant pas encore pris sa double dose. Il a bon cœur, Patureau, et tout le monde l’apprécie, [...]

Vous souhaitez lire la suite de cet article ?

Je m'inscris à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de Présent et accédez gratuitement à cet article.

Un lien vous sera envoyé par email.

Je m'abonne

Découvrez nos offres

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !