Connexion
S'abonner

Saint Fabius, martyr (303)

Les faits se passent sous les quatre empereurs Dioclétien et Maximien, Constance et Galère Maximien. Bien que chrétien, Fabius était soldat. II se trouvait en garnison à Césarée de Mauritanie, aujourd’hui Cherchell en Algérie. A l’occasion du concilium de la province, il devait prendre part à un cortège et il fut désigné pour porter les enseignes. Attachait-on à ce geste un sens idolâtrique ? Peut-être, car Fabius refusa, jugeant qu’un chrétien ne pouvait pas accepter. Cette désobéissance appelait un châtiment immédiat : il fut mis en prison. Au bout de quelques jours, il fut conduit au tribunal et interrogé par le juge une première et une seconde fois. Celui-ci, ne pouvant amener Fabius à apostasier, le condamna à mort : il fut décapité. Ses reliques furent conservées dans sa ville de Cartenna, aujourd’hui Ténès à environ 80 kilomètres à l’Ouest. •

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !