Connexion
S'abonner

Courrier des lecteurs

De Bernard D.

A propos de votre article du 30/7, page 2 sur Muroroa, vous ignorez (volontairement ?) la transition entre Reggane et la Polynésie, c’est à dire 1962 à 1965 où des essais souterrains ont eu lieu dans la montagne In Tefferkit à quelques kilomètres de In Emgel dans le Hoggar, mais comme cela déplaisait également aux USA et à la cohorte de ses valets, la France a dû de nouveau déménager dans le Pacifique en dépit des valets australien et néo-zélandais qui, à mon avis n’ont jamais protesté contre les essais du Nevada ou de l’Arizona.

Faut-il « oublier » cette transition de peur d’éveiller des exigences de « réparations » d’origine algérienne ? Et pourquoi pas de l’Afrique entière ?


De Jérôme B.

Permettez-moi de vous faire une remarque à propos de l’article concernant Robert Ménard et son affiche sur Brigitte Bardot.

Que Monsieur Ménard ait pris des positions pour le moins surprenantes, voire déroutantes sur la situation sanitaire et la vaccination, comme vous et beaucoup je suis dans l’incompréhension.

Pour autant, je trouve cette affiche cocasse. Que Madame Bardot ait été l’icône des Français, c’est un fait, mais je trouve que cette icône déchue véhicule aujourd’hui au travers de son association la haine et la violence. Tous les moyens sont bons, et les pires ne lui font pas peur. Alors que tout le monde s’entendait sur le fait que des chiens courants n’étaient en rien responsables de la mort d’Hélène Pisarska, et que son compagnon était mis en examen, l’association de Brigitte Bardot affichait encore sur son site que la vénerie était responsable de la mort de cette jeune femme. •

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !