Connexion
S'abonner

Liban  : déni de justice

De notre correspondant au Liban. – Depuis l’explosion du port de Beyrouth le 4 août 2020 avec ses 200 morts et 6 500 blessés, aucun responsable n’a encore été traduit en justice. Un an après la troisième déflagration la plus importante au monde, juste derrière Nagasaki et Hiroshima, qui a dévasté des quartiers entiers de la capitale, les tribunaux locaux n’ont [...]

Vous souhaitez lire la suite de cet article ?

Je m'inscris à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de Présent et accédez gratuitement à cet article.

Un lien vous sera envoyé par email.

Je m'abonne

Découvrez nos offres

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !