Connexion
S'abonner

Colonel Jean Luciani ✝

© Bondroit, Indo-éditions

Le colonel Jean Luciani est décédé le 10 août d’une crise cardiaque. Figure historique de la Légion, il avait eu l’honneur de porter la main lors d’une cérémonie de Camerone. Sa carrière a été hors du commun même pour ceux de sa génération, résistant, élève officier 7e promotion « de guerre » (1945-46), deux séjours en Indochine, officier au 2e REI, puis 1er BEP, prisonnier à Dien Bien Phu, interné au camp n° 1. Nommé capitaine au feu, il est le héros d’Eliane 2 pendant la bataille de DBP. En Algérie, il est officier au 1er Bataillon de choc.

Il était Grand Croix de la Légion d’honneur, commandeur de l’ordre national du Mérite, dix fois cité au feu, quatre fois blessé à Dien Bien Phu. Après la guerre d’Algérie, sans considération pour sa carrière, il témoigne au procès de son ami, le Cdt Bernard Cabiro.

Il voulait ses engagements associatifs et politiques comme la continuation de ses combats militaires. A l’UNP, il est l’adjoint de son président, le Cdt Pouget. Au début des années 1980, il adhère au Front national directement auprès de Jean-Marie Le Pen avec le Cdt Cabiro et le Cne Sergent. Il a tenu le poste de secrétaire départemental adjoint du FN puis du MNR. Il a été élu conseiller régional d’Ile-de-France et conseiller municipal de Nogent-sur-Marne. Il était le secrétaire-général de l’ANAPI (Association Nationale des Anciens Prisonniers d’Indochine).

Discret et véritable homme de foi, il témoignait que son engagement était d’abord spirituel. Ses obsèques auront lieu aux Invalides, mercredi 18 août à 10h00, avec honneurs militaires dans la cour d’honneur. •

 

 

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !