Connexion
S'abonner

Saint Marcel, martyr de Chalon (IIe siècle)

Lors de la persécution d’Antonin, 50 chrétiens furent emprisonnés à Lyon pour être livrés aux bêtes. Un ange délivra miraculeusement Antonin et Valérien, afin qu’ils aillent dans les lieux où ils devraient mourir et que les païens soient amenés à la foi par leur exemple. Ils partirent vers le nord, mais se séparèrent en arrivant près de Chalon-sur-Saône. Dans cette ville, Marcel fut reçu par un certain Latinus, qui adorait Mars, Mercure et Minerve. Marcel le convertit. Quittant Chalon, il prit la route d’Argentine, mais passant près de la villa du préfet Priscus, il fut invité à venir prendre part à une grande fête. Alots qu’il refusait de manger la viande vouée aux idoles, les païens saisirent Marcel, l’attachèrent entre deux arbres et disloquèrent ses membres. Inébranlable, Marcel prouva au préfet que ses efforts d’intimidation étaient inutiles. Le préfet ordonna qu’on l’enterre à mi-corps. Marcel mourut au bout de trois jours, rendant grâce à Dieu. •

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !