Connexion
S'abonner

À Metz : le procès du « qui ? »

De notre envoyé spécial Francis Bergeron

Ce mercredi 8, Cassandre Fristot était jugée au tribunal de Metz pour sa fameuse pancarte. La salle d’audience était ornée d’un tableau représentant le siège de Metz par Charles Quint en 1553. « Thème à connotation nationaliste », expliquait le descriptif du tableau. Un bon présage pour cette séance au cours de laquelle la jeune femme était défendue [...]

Vous souhaitez lire la suite de cet article ?

Je m'inscris à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de Présent et accédez gratuitement à cet article.

Un lien vous sera envoyé par email.

Je m'abonne

Découvrez nos offres

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !