Connexion
S'abonner

Autodafés en Ontario

De notre correspondant au Québec. – C’est un véritable autodafé auquel se sont livrées des écoles francophones de l’Ontario n’en détruisant pas moins de 5 000 œuvres pour la jeunesse, considérées comme « néfastes aux autochtones ». Parmi les ouvrages détruits au nom de la réconciliation figurent des grands classiques de la bande dessinée, tels Tintin et Astérix, ce dernier [...]

Vous souhaitez lire la suite de cet article ?

Je m'inscris à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de Présent et accédez gratuitement à cet article.

Un lien vous sera envoyé par email.

Je m'abonne

Découvrez nos offres

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !