Connexion
S'abonner

Sainte Richarde, impératrice, fondatrice d’Andlau (900)

Elevée aux sommets des honneurs, puis abaissée, elle connut la paix véritable dans le monastère qu’elle avait fondée. Elle était fille d’Echanger, comte d’Alsace. Vers 862, Charles le Gros, jeune et timide de Louis le Germanique, la prit pour femme. Elle fut la bienfaitrice de nombreux monastères dans la région de Constance, de Zurich et de Pavie. Vers 880, elle fonda Andlau ; c’est une ourse qui lui indiqua l’emplacement. En février 881, elle vint à Rome avec son époux pour le couronnement du pape Jean VIII ; elle plaça sa fondation sous l’égide du siège apostolique. Malheureusement, Charles fut incapable de gouverner. On accusa à tort Richarde d’adultère avec l’évêque Liutward, chancelier du roi. Charles défendit son épouse en attestant que depuis son mariage, sa femme était restée vierge. Richarde dut-elle affronter le jugement de Dieu par l’épreuve du feu ? Elle se réfugia dans son monastère pour servir Dieu. Charles abdiqua. Richarde mourut le 18 septembre de l’an 900. •

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !