Connexion
S'abonner

Miss Provence et ses harceleurs racistes

Devant la 17e chambre correctionnelle de Paris, celle qui juge les affaires de presse ou assimilées, comparaissaient mercredi huit auteurs de tweets. En décembre dernier, ils avaient réagi à l’élection de Miss Provence par une avalanche d’injures et de menaces de mort, parce que la lauréate avait évoqué les origines israélo-italiennes de son père, sa mère ayant, [...]

Vous souhaitez lire la suite de cet article ?

Je m'inscris à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de Présent et accédez gratuitement à cet article.

Un lien vous sera envoyé par email.

Je m'abonne

Découvrez nos offres

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !