Connexion
S'abonner

Liban : parodie de justice

De notre correspondant au Liban. – Au royaume d’Ubu Aoun, on pensait avoir tout vu, tout entendu, et, depuis la formation du cabinet Mikati à qui l’Occident s’est empressé de délivrer un certificat de virginité morale, les braves gens pensaient naïvement qu’une apparence de droit et de bonne gouvernance prévaudrait, tout au moins jusqu’aux législatives en [...]

Vous souhaitez lire la suite de cet article ?

Je m'inscris à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de Présent et accédez gratuitement à cet article.

Un lien vous sera envoyé par email.

Je m'abonne

Découvrez nos offres

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !