Connexion
S'abonner

Jean-Marie, Marine et le diable

Puisque « Marine a abandonné ses positions fortifiées et Eric occupe le terrain qu’elle a quitté », Jean-Marie Le Pen confiait au Monde du 2 octobre : « Si Eric est le candidat du camp national le mieux placé, bien sûr, je le soutiendrai. » Survenue au lendemain de la publication d’un sondage Ipsos-Sopra Steria pour France Info et Le Parisien accordant [...]

Vous souhaitez lire la suite de cet article ?

Je m'inscris à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de Présent et accédez gratuitement à cet article.

Un lien vous sera envoyé par email.

Je m'abonne

Découvrez nos offres

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !