Connexion
S'abonner

Saint Maurice de Carnoët, abbé (1191)

Ce saint est appelé parfois Maurice de Loudéac, du lieu où s’écoula son enfance. L’enfant était doué et fit des études grâce au sacrifice de ses parents. Aux dons de l’intelligence, il joignait ceux du cœur. Dédaignant les honneurs, à peine clerc et écolâtre, il alla frapper à la porte de la jeune abbaye de Langonnet. Il succéda à l’abbé en 1145. Il tint la crosse une trentaine d’années, qui lui apportèrent autant de soucis que d’honneurs. Il démissionna. En 1170, une colonie de moines vint le tirer de sa retraite pour prendre leur direction à Carnoët sur les terres du duc Conan IV. C’est dans ce site enchanteur, havre de paix et de poésie, que son âme acheva de s’unir à Dieu. De cette union, les compagnons du saint, et plus tard ses biographes, se sont plu à rapporter de nombreuses preuves de sa sainteté, œuvres directes des grâces que Dieu lui accordait, avant comme après sa mort. •

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !