Connexion
S'abonner

Saints Serge et Bacchus, martyrs (IIIe et IVe)

Le saint du jour

Au temps de l’empereur Maximien, la troupe d’élite composée de Barbares, était commandée par deux jeunes officiers Serge et Bacchus. Jaloux de l’amitié que leur témoignait l’empereur, des collègues les dénoncèrent comme chrétiens. Au temple de Zeus, ils refusèrent d’y entrer et de sacrifier. Furieux, l’empereur ordonna de les dépouiller de leur chlamyde et de leurs insignes et de les promener, revêtus d’habits de femme, dans les rues. Devant l’inutilité de ces actions, ce fut à Antiochus, chef des troupes cantonnées sur les bords de l’Euphrate, grâce à Serge, de les prendre en main. En chemin, un ange réconforta nos deux héros. Antiochus les fit jeter en prison, puis les invita à sacrifier. Bacchus fut flagellé avec une telle violence qu’il mourut au cours de ce supplice. Bacchus apparut en songe à Serge. Le lendemain, Antiochus voulut d’abord l’amadouer, puis le menaça et enfin le condamna à porter des chaussures garnies de plomb pendant neuf miles. Mais les plaies miraculeusement guérirent. Antiochus le fit alors décapiter. •

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !