Connexion
S'abonner

Plus de pitié pour les vieux profs gauchards

Auteur d’un premier roman remarqué, Sœur (sélectionné pour le prix Goncourt), Abel Quentin signe avec son nouvel opus, un gros livre de 400 pages, Le Voyant d’Etampes (Editions de l’Observatoire), un terrifiant document pour notre temps. Son héros, un antihéros en fait, Jean Roscoff, est un universitaire récemment retraité. Un prof de gauche. Un bien-pensant qui a [...]

Vous souhaitez lire la suite de cet article ?

Je m'inscris à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de Présent et accédez gratuitement à cet article.

Un lien vous sera envoyé par email.

Je m'abonne

Découvrez nos offres

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !