Connexion
S'abonner

Saint Conogan, évêque (VIIe siècle)

Sur ce saint, le folklore connaît de fort jolies choses. Aux environs du sanctuaire de Sainte-Anne-la-Palud (Plonévez-Porzay, Finistère), on raconte de lui ce fait : employé par un riche paysan, il fut par lui chargé d’empêcher les petits oiseaux de dévaster un champ de blé ; mais il désirait fort aller, lui aussi, au pardon de Sainte-Anne. Il convoqua la gent ailée et l’enferma dans une grange, à l’aide d’une simple barrière, comme celles qui servent à clore les champs. Selon Albert le Grand, Conogan était d’illustre lignage, cadet de la maison de La Palue, une famille noble du cru. Il fit ses études au fameux collège de Kemper-Corentin fondé jadis par le roi Gradlon, et étudia la théologie au dévot monastère de Land-Tévennec. Devenu prêtre, le saint voulut y revenir, en devint abbé, et fut élu évêque de Quimper, à la mort de saint Corentin. •

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !