Connexion
S'abonner

Canada : la Sainte-Catherine victime de la “cancel culture”

De notre correspondant au Québec. – Au mois de novembre, les Canadiens français fêtent le Sainte-Catherine en confectionnant une tire qu’affectionnent particulièrement les enfants. Cette tradition, qui aurait pris racine avec Sainte Marguerite Bourgeoys, est particulièrement populaire dans les communautés francophones de l’Ontario. Mais cette année, la célèbre fête pendant laquelle on confectionne la tire n’aura pas lieu.

En effet, les wokes ontariens ont décidé d’annuler cette fête communautaire, au nom de la « réconciliation » avec les peuples autochtones. Il semblerait que Marguerite Bourgeoys ait utilisé cette délicieuse confiserie pour susciter l’intérêt des jeunes Amérindiens qu’elle voulait éduquer et convertir au christianisme.

En 2021, une telle volonté relève du crime de « génocide culturel »!

La ville de Sudbury, où se réunissaient habituellement près de 1000 francophones pour confectionner cette tire, ne sera pas le théâtre d’un grand rassemblement cette année, la célébration ayant été simplement annulée au nom du vivre ensemble!

Une question persiste toutefois : si avoir voulu christianiser les autochtones dans les siècles passés relève du « génocide culturel », en quoi le fait d’effacer les traditions canadiennes-françaises n’est-il pas en soi un acte délibéré de « génocide culturel »?

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !