Connexion
S'abonner

Beyrouth : coup de force ou coup monté ?

De notre correspondant au Liban. – La presse internationale se gargarise des événements qui ont ensanglanté Beyrouth jeudi dernier et nous parle du « spectre de la guerre civile », du « retour des milices », de la « peur des Libanais ». Or, au vu des gesticulations menaçantes de Nasrallah depuis des mois dans un contexte régional plutôt défavorable à l’Iran, [...]

Vous souhaitez lire la suite de cet article ?

Je m'inscris à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de Présent et accédez gratuitement à cet article.

Un lien vous sera envoyé par email.

Je m'abonne

Découvrez nos offres

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !