Connexion
S'abonner

Sainte Ermelinde, vierge (VIe siècle)

Adolescente, elle se coupa les cheveux et, contre la volonté de ses riches parents qui voulaient la marier, elle se voua au Christ et à la vie pauvre. Ils lui donnèrent la villa de Terdonck, en Brabant. Mais, « laissant la maison et les biens » de ses parents, elle chercha où elle pourrait vaquer à Dieu seul. Elle s’arrêta dans un lieu où se trouverait actuellement Beauvechain dans l’archidiocèse de Malines. Elle allait très souvent à l’église, pieds nus. Les seigneurs du lieu, deux frères, jeunes et débauchés, la remarquèrent et conçurent pour elle une passion brûlante. L’un d’eux soudoya le desservant de l’église : on enlèverait la fille au moment où elle venait prier au milieu de la nuit. Mais un ange, cette nuit, dit à la sainte : « Retire-toi, retire-toi… » Elle obéit, toute tremblante, et partit. De nouveau l’ange lui apparut et lui indiqua Meldert. Elle y vécut le reste de ses jours. Elle mourut à 48 ans, avant la fin du VIe siècle. •

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !