Connexion
S'abonner

Des millions pour la Chine communiste

En lisant le projet de loi de finances 2022, le député breton Marc Le Fur a eu un haut-le-cœur en découvrant que la Chine – la Chine communiste, pas Taïwan ou la résistance hongkongaise – bénéficie chaque année d’énormes aides financières de la France, ceci en tant que pays sous-développé. Elle est pourtant la seconde puissance mondiale, bientôt la première.

Autrefois on gardait précieusement le papier d’aluminium (on parlait d’ailleurs plutôt de « papier d’argent ») des emballages de tablettes de chocolat « pour les petits Chinois ». Il fallait les lisser avec soin, et les remettre à des organismes collecteurs. C’est que les petits Chinois mourraient de faim en masse, mais l’opinion publique ignorait que ces famines étaient dues au gouvernement communiste lui-même, avec ses criminelles campagnes contre les oiseaux, par exemple (les oiseaux ont été exterminés, mais les insectes ont pullulé, détruisant les récoltes ; relisez Ombres chinoises et les autres livres du sinologue Simon Leys). Depuis cette époque, il semble que la force d’inertie de la haute administration permette à la Chine, seconde puissance mondiale, de continuer à bénéficier des aides financières françaises.

C’est ainsi qu’en 2020 la France lui a versé 140 millions d’euros au titre de « l’aide publique au développement ». On parle bien de la Chine communiste, celle qui pille nos technologies, qui nous contamine au Covid-19 avec ses fuites de laboratoire, qui s’implante en Afrique au détriment de la présence française. Elle figure néanmoins parmi les dix premiers Etats bénéficiaires de la manne française au titre de l’aide au tiers-monde !

Marc Le Fur est secrétaire du groupe d’études de l’Assemblée nationale sur les Chrétiens d’Orient, et à ce titre il sait mieux que d’autres quels pays ont besoin de notre aide, et quels pays peuvent s’en passer. Les 140 millions d’euros seraient bien mieux employés au Liban, en Syrie, en Irak, pour soutenir les économies et favoriser le maintien des habitants sur place, à commencer par les communautés chrétiennes. Sans parler des régions de France les plus déshéritées. La formule « La Corrèze avant le Zambèze » a été mise à toutes les sauces, mais « Le Haut-Rhin avant Pékin » rime tout aussi bien, et paraît bien plus justifié.

En tant que membre du groupe d’études de l’Assemblée nationale sur le Tibet, Le Fur sait les méthodes employées par l’Armée populaire, armée la plus nombreuse au monde, pour détruire la culture tibétaine, ou éradiquer les Ouïgours à coups de déportations et stérilisations forcées.

Un pays pauvre… qui compte mille milliardaires

On comprend que Le Fur puisse s’interroger : en trois ans, selon ses calculs, Pékin a donc reçu un total de 371 millions d’euros d’aides au développement.

Plus fort encore, la Chine communiste est un pays qui reçoit des aides, mais qui en verse aussi. Elle arrose des Etats africains (entre autres) afin d’accroître sa zone d’influence sur ce continent. Et cette aide, indirectement financée par la France, en quelque sorte, aboutit à nous exclure de la région.

Comment en est-on arrivé là ? C’est que, si l’on considère le produit intérieur brut par habitant, la Chine communiste reste un pays pauvre, avec un PIB par habitant de 9 608 dollars, selon le FMI. Bien sûr, il y a la côte est, en croissance considérable. Bien sûr, la Chine communiste compte mille milliardaires (contre quarante-deux en France). Bien sûr, la Chine, seule grande puissance communiste, est aussi le pays le plus inégalitaire au monde. Mais, pour l’OCDE, c’est un pays pauvre qu’il faut aider.

« Il est urgent d’extraire la Chine de la liste des pays en développement », insiste pour sa part Le Fur, qui réclame une réorientation des aides vers le Proche-Orient et l’Afrique. Pourquoi pas aussi vers la France, qui se déclasse et s’appauvrit à grande vitesse ? •

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !