Connexion
S'abonner

Canada : “des temps difficiles”

De notre correspondant au Québec. – La Colombie-Britannique est une fois de plus en état d’urgence. Il ne s’agit pas ici d’une nouvelle vague de la pandémie, mais d’inondations dans le sud de la province qui ont déjà fait un mort (dans un glissement de terrain) et qui ont forcé des milliers de résidants à évacuer leur demeure, la plupart étant logés dans des écoles ou églises d’autres villes. Vue la gravité de la situation, le gouvernement fédéral a déjà dépêché des troupes militaires.

Déjà dans les commerces, on constate d’importantes pénuries, les épiceries ayant été rapidement prises d’assaut par une population paniquée comme au début de la pandémie. À ce problème s’ajoute évidemment celui de l’approvisionnement complexifié par de nombreuses routes et chemins de fer fermés, tout comme le port de Vancouver, plus important port canadien de la côte ouest, là où transigent habituellement les marchandises en provenance d’Asie. L’approvisionnement local aussi est menacé par les inondations elles-mêmes : nombreuses furent les fermes ravagées par l’eau, et déjà des milliers de têtes de bétail ont péri et d’autres devront être euthanasiées.

C’est le troisième état d’urgence pour la province en peu de temps, avec celui décrété en 2020 en lien avec la pandémie, puis les feux de forêts de l’été dernier. « Nous vivons des temps difficiles, » a conclu le premier ministre John Horgan. C’est le moins qu’on peut dire.

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !