Connexion
S'abonner

Un ange passe

Saint-Michel attaqué par les Libres Penseurs

« Cachez ce saint que je ne saurais voir ». Aux Sables-d’Olonne, une statue de Saint-Michel installée par la municipalité a provoqué l’ire de la Libre Pensée. Pour ces militants éclairés, la statue offense la vue et contrevient à la sacro-sainte loi 1905.

« Vous voyez le drame » ? ironise le maire de la ville vendéenne Yannick Moreau auprès d’une journaliste du Figaro en cette fin novembre 2021. Là encore la section vendéenne de l’association se mobilise contre ce saint qu’on ne saurait voir. « Pourquoi est-ce que je croiserais un saint en sortant de chez moi » s’insurge Jean Regourd, président des Libres Penseurs du département. Les obscurantistes puritains de la Libre Pensée en croisade contre l’exposition de saints sur l’espace public. On poufferait si ce n’était pas si grave.

Des libres penseurs actifs contre les calvaires, les croix, les saints et tout ce qui touche à l’héritage chrétien mais que l’on peine à entendre sur l’islamisation de la France. Finalement, la laïcité a bon dos lorsque leur problème c’est le christianisme. Lorsque le 28 août 2017, la municipalité de Chalon-sur-Saône s’est vu refuser le droit de supprimer les repas de substitution par le tribunal administratif de Dijon, validant par là les exigences communautaires basées sur des interdits religieux, la libre pensée s’est « félicitée de cette décision et a qualifié cette municipalité de « droitistes en vert-de-gris ». En référence au ministre de Vichy. Un fait isolé ? En 2017, la Libre Pensée a décerné ironiquement à Manuel Valls son prix Clericalis « pour l’ensemble de son œuvre » en lui reprochant son « strabisme politique en matière de laïcité ». En effet d’après eux, Valls verrait partout des atteintes à la laïcité dès qu’il s’agirait des musulmans mais fermerait les yeux devant l’Eglise catholique. Ces derniers lui reprochent notamment son hommage suite à la canonisation de Jean XXIII et Jean-Paul II. Pas un mot sur les attentats terroristes islamistes. Alors qu’en 2017, la France était endeuillée depuis trois ans par une multiplication des attentats islamistes, la Libre Pensée préfère se scandaliser de l’hommage du Premier ministre envers deux artisans de paix dont l’un a participé activement à l’effondrement du bloc soviétique. Au fond c’est peut-être cela que la Libre Pensée regrette. Une laïcité soviétique. Dernièrement, ils s’inquiétaient de l’avenir de l’Europe et de l’influence des religions étrangères. Un lien avec les mosquées financées par des Etats extra-européens en délicatesse avec les droits de l’homme ? Le titre du colloque : Laïcité en Europe ou Europe Vaticane ?

De telles gesticulations auraient en effet de quoi faire sourire si dans les faits, cette association n’avait pas un vrai pouvoir de nuisance. Calvaire après calvaire, crèche après crèche, croix après croix, la Libre Pensée s’attaque consciencieusement à l’héritage français. •

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !