Connexion
S'abonner

À propos de notre numéro 10000

Précisions et correction (fraternelle) de Bernard Antony

Mon article « Dix mille petits matins blêmes » qui ouvrait ce numéro 10000 n’avait pas d’autre ambition que de raconter la naissance de Présent à la façon (le talent en moins) dont Stendhal a raconté la bataille de Waterloo dans La Chartreuse de Parme, j’entends : par le petit bout de ma lorgnette. Cet article se voulait en effet davantage un témoignage personnel qu’une étude rigoureuse sur les conditions du lancement du quotidien. Je suis entré au journal comme jeune pigiste (ce qui correspond d’ailleurs toujours à mon statut actuel, le « jeune pigiste » comptant quarante années de plus) ; et mon propre investissement à Présent a davantage été la conséquence de mes contacts avec Hugues Kéraly qu’avec Bernard Antony, mais ne préjugeait nullement du rôle de l’un et de l’autre dans la naissance de notre quotidien.

Bernard Antony tient à apporter quelques précisions relatives au lancement de Présent. Rappelons qu’il est l’un des cinq fondateurs officiels de Présent, aux côtés de Jean Madiran, François Brigneau, Pierre Durand et Hugues Kéraly. Il convient certainement de souligner que son rôle fut prépondérant dans l’idée de lancer un quotidien, et qu’il apporta ou contribua fortement à apporter à l’entreprise naissante non seulement le titre, qui était celui du mensuel qu’il dirigeait, mais aussi une énergie militante exceptionnelle, un réseau relationnel de grande qualité, les premiers moyens financiers.

Il fit le siège de Jean Madiran pour le convaincre de l’intérêt de cette aventure d’un quotidien, c’est lui qui arriva à le convaincre de s’y engager, et, comme nous l’avons d’ailleurs rappelé dans ce même numéro, le Centre Charlier, et les journées d’Amitié française, qu’il animait sous le pseudonyme de Romain Marie, s’investirent totalement dans ce projet, ce qui a apporté à l’équipe naissante une force militante exceptionnelle.

Nous allons revenir sur tout ceci dans le numéro double du hors-série qui paraîtra à la toute fin de cette année, consacré au 40e anniversaire de Présent. Ce numéro – de 40 pages, comme il se doit, pour un quarantième anniversaire – comportera un entretien d’Alain Sanders avec Bernard Antony, qui reviendra notamment sur les conditions du lancement du Présent quotidien, au tournant des années 1981-1982. •

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !