Connexion
S'abonner

Saint Ananie, martyr (345)

Le saint du jour

C’est une histoire bien simple dans son héroïsme que celle du martyre d’Ananie. Pieux chrétien habitant Arbèle, en Perse, il fut arrêté sur l’ordre du mobed Ardisag, la sixième année de la persécution de Sapa II (345). Roué de coups à trois reprises, torturé avec des peignes de fer, il fut laissé pour mort sur la voie publique. La nuit venue, les chrétiens le ramassèrent et le portèrent dans sa maison où il fut bientôt entouré par l’évêque et les fidèles. Il reprit connaissance, il vit les anges lui apparaître pour l’emmener au ciel sur une échelle lumineuse pareille à celle de Jacob et il mourut presque aussitôt, le douze de la lune de Kânun I (22 novembre 345). Ananie fut connu et vénéré des Grecs, mais une erreur de transposition de calendrier fit placer sa fête au 1er décembre. •

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !