Connexion
S'abonner

Covid-19 : face à la « 5e vague », le préfet de l’Hérault pris en flagrant délit de mensonge

Le taux d’incidence de l’épidémie de Covid-19 dans l’Hérault aurait augmenté de 66 % en une semaine. Une situation préoccupante pour le préfet, Hugues Moutouh, qui précise cependant que les hôpitaux ne sont pas à saturation grâce à la vaccination. Il appelle bien évidemment les non-vaccinés à « sauter le pas » mais pour ce faire il n’hésite pas utiliser des arguments fallacieux et même totalement mensongers.

En effet, le préfet n’a pas hésité à affirmer que « Ne meurent du Covid que les gens qui ne sont pas vaccinés. »

Or dans le même temps, le journal Libération – qui peut difficilement passer pour un brûlot « complotiste »- a publié un article dans lequel ils donne les chiffres suivants liés aux Covid :

« Concernant les hospitalisations conventionnelles, les non-vaccinés représentent désormais 43 % des entrées, contre 57 % pour les vaccinés.

Pour les entrées en soins critiques, les proportions sont équivalentes (50 % de non-vaccinés et 50 % de vaccinés)

Et pour les décès, enfin, les non-vaccinés, là aussi, deviennent minoritaires (46 %). ». Donc 54% des décès Covid concernent aujourd’hui des personnes vaccinées.

On meurt donc bien du Covid tout en étant vacciné, peut-être dans des proportions moindre (ce qui restera à établir sur le long terme) mais, quoiqu’il en soit, les propos du préfet sont factuellement faux.

Comment continuer à faire confiance à cette caste politique qui n’hésite pas à mentir éhontément pour justifier et tenter de légitimer sa politique de plus en plus coercitive et liberticide ?

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !