Connexion
S'abonner

Enterrements : bientôt la fin des cercueils ? 

La question de l’humusation, l’inhumation sans cercueil, est en tout cas très sérieusement en cours de débat à l’Assemblée Nationale.  Le procédé serait plus respectueux de l’environnement que l’inhumation qui dégagerait, selon l’amendement, l’équivalent de 12% des émissions de CO2 d’un Français sur un an.

Les parlementaires ont évoqué cette méthode, présentée par ses promoteurs comme une pratique funéraire « respectueuse de l’environnement », dans le cadre de l’examen du projet de loi de décentralisation et différenciation dit « 3DS ». Son vote solennel aura lieu le 4 janvier. Abordant des sujets très complexes et très hétéroclites, le texte prévoit notamment une kyrielle de dispositions relatives aux services funéraires.

Sans parler de l’impact écologique dérisoire d’une telle mesure, dans une société ultra-productiviste qui ne vante que toujours plus de « croissance », on notera une fois encore un rapport à la mort totalement dé-spiritualisé,  étroitement matérialiste et utilitariste, ne concevant l’enterrement que comme une simple « étape technique ».

 L’amendement a toutefois  été rejeté en première lecture mais le sujet est lancé et reviendra sans aucun doute sur la table prochainement. En attendant la prochaine étape, l’utilisation des corps des défunts comme engrais bio ?

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !