Connexion
S'abonner

Covid : un cardinal accuse « l’élite financière » de vouloir instaurer un contrôle total des populations 

Contraste radical avec le silence du clergé français sur la gestion de la crise sanitaire. Le cardinal allemand Gerhard Ludwig Mueller a accusé pour sa part  «l’élite financière»  d’instrumentaliser la crise du Covid-19 pour instaurer un «contrôle total» des populations. Il a notamment cité Soros, Gates et Schwab parmi les « profiteurs » de la situation sanitaire. L’ancien évêque de Ratisbonne , aujourd’hui prince de l’Eglise catholique, a ainsi tiré à boulets rouges sur une certaine «élite financière», qui profite selon lui de la crise du Covid-19 pour «faire avancer son agenda».

«Les gens qui sont assis sur le trône de leur richesse», voient une «opportunité de faire avancer leur programme», a accusé l’homme d’église dans un extrait d’entretien (publié sur les réseaux sociaux le 6 décembre par l’Institut Saint-Boniface, un site traditionnaliste autrichien).

Le septuagénaire a estimé que le Covid-19 a semé le «chaos» et des «troubles» non seulement en raison du «manque de connaissances» sur la transmissibilité et la dangerosité du virus lui-même, mais aussi de la volonté des super-riches de «saisir une opportunité de mettre les gens au pas».

Les médias allemands l’ont évidemment immédiatement taxé de « complotisme ». Le Vatican de son côté n’a pour l’instant pas fait de commentaire. Pas plus que la Conférence épiscopale allemande, qui a simplement réitéré son appel à la vaccination.

Gerhard Ludwig Mueller a été entre 2012 et 2017 préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi, avant d’être démis de ses fonctions par le pape François qui ne devait apprécier ni son traditionalisme ni sa liberté de ton.

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !