Connexion
S'abonner

Haut les cœurs !

Les enjeux de l’année 2022

Chers amis,

L’année 2021 se termine mieux qu’elle n’avait commencé pour Présent, malgré les restrictions sanitaires persistantes. Notre trésorerie s’est redressée, la souscription 2021 a été une réussite, bien au-delà de nos attentes, les ventes en kiosque progressent, même si elles sont loin d’avoir retrouvé le niveau d’avant-Covid, les hors-série sont plébiscités et, depuis la rentrée de septembre, les abonnements sont en progression.

Un Présent pour chaque génération (merci à Antoine et Céline V. !).

Cela, nous le devons certes à la qualité de l’équipe du journal, mais Présent bénéficie bien évidemment de l’intérêt suscité par l’élection présidentielle. Par ailleurs, alors que nous pensions que les tensions étaient désormais apaisées dans l’Eglise, une Eglise persécutée en terres islamistes, et menacée jusqu’en France même, voici que le motu proprio Traditionis custodes du pape François trouble les chrétiens, spécialement nos lecteurs. Pour répondre à leurs questions et leur donner des arguments à opposer à ce texte arbitraire, Présent a publié de nombreux entretiens – et continuera de le faire.

Au regard de ces deux enjeux déterminants de l’année 2022, l’enjeu politique et l’enjeu spirituel, la position de Présent est claire. Sur le plan religieux, nous sommes du côté de la tradition, telle qu’elle s’exprime dans sa diversité, et la vocation de Présent est de valoriser cette richesse, de nous faire les porte-parole de toutes les bonnes initiatives. La politique, nous entendons continuer à l’aborder à la lumière de deux mille ans de civilisation chrétienne. De ce point de vue, le message vidéo de Noël d’Eric Zemmour était parfait. Il y a donc pour l’heure, à l’évidence, deux candidats crédibles de la droite patriote, souverainiste, identitaire. Quelques lecteurs nous somment de prendre parti pour l’un ou pour l’autre de ces candidats. Nous les entendons, mais il nous semble que ce n’est pas la vocation de Présent d’être un journal de parti. Et la progression de notre audience, ces derniers mois, découle sans doute aussi de la sagesse de cette position qui correspond à l’attente de la majorité de notre public.

Quand Valérie Pécresse évoque l’Europe chrétienne et affirme à son tour un soutien aux Chrétiens d’Orient, cela nous fait certes chaud au cœur. Quand Blanquer défend les persécutés de Sciences Po Grenoble, nous applaudissons. Mais nous savons aussi que ces prises de position découlent de la pression qu’exercent sur eux les candidatures Le Pen et Zemmour, et nous savons que la situation que nous vivons, nous la devons à ceux qui sont ou qui ont été au pouvoir ces trente dernières années. Ce bilan, c’est leur bilan, celui de LR, celui de la macronie, celui de la gauche, aussi, bien entendu.

C’est pourquoi nous nous sentons infiniment plus proches d’une Marine Le Pen, d’un Eric Zemmour, que d’un LR ou d’un macroniste, quel que soit leur (nouveau) langage.

Défendre l’identité nationale, encourager le patriotisme, le souverainisme, mettre en valeur les bonnes initiatives dans ces domaines, porter la voix des persécutés de la France française, telle est la vocation de Présent. Nous allons jeter toutes nos forces dans la bataille. Nous n’avons rien à perdre, nous avons tout à gagner. Nous comptons sur vous. Vous pouvez compter sur nous. •

Françoise Monestier, présidente du CLAP

Chard, cogérante et directrice de publication

Francis Bergeron, cogérant

Samuel Martin, rédacteur en chef

Anne Le Pape, rédactrice en chef adjointe

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !