Connexion
S'abonner

Saint Jean-François Régis, jésuite (1640)

Le saint du jour

Il naquit à Fontcouverte, entre Narbonne et Carcassonne, en 1597. L’enfant grandit dans une maison rustique avec des parents simples. Il jouait avec les petits gars des environs, ce qui lui permettra de savoir d’instinct comment prendre les gens de la campagne. Il étudia au collège des jésuites de Béziers. Il était attiré par Dieu, mais l’abbaye de Lagrasse ne lui dit rien. Il prit la soutane jésuite à Toulouse en 1616. Régis était le bon confrère et un religieux dévoré de zèle. Ordonné en avance en 1630, il fut envoyé à Pamiers, dans un pauvre collège. Après Montpellier et Sommières, le Père général l’envoya dans les Cévennes, forteresse calviniste. Il s’aventura dans le Bas-Vivarais en 1634. Au Puy, il savoure les lettres des missionnaires du Canada… il demande sa mutation. Son Canada, il l’aura dans le Haut-Vivarais et le Velay… prêchant, secourant les pauvres, soutenant confrères et œuvres des diocèses qu’il traverse. Il mourut, épuisé, à Lalouvesc, dans le diocèse de Vienne, le 31 décembre 1640. Les paysans placèrent son corps dans un énorme tronc sous l’autel. •

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !