Connexion
S'abonner

Sainte Pharaïlde, vierge (740)

Le saint du jour

Cette sainte de Belgique avait eu secrètement le dessein de consacrer à Dieu sa virginité, elle fut donnée par ses parents en mariage à un seigneur nommé Gui. Elle résolut de garder son vœu, s’adonna à la piété et fut pour cette raison traitée brutalement par son mari. Mais Dieu la prit en protection, et finalement Gui vint à mourir et Pharaïlde, libre de garder sa virginité, s’adonna à la prière, à la pénitence, aux œuvres de miséricorde. Des miracles la rendirent populaire et ont donné lieu à divers emblèmes sous lesquels on la figure. C’est ainsi que les calendriers la représentent tenant une oie entre ses bras parce qu’elle aurait rendu la vie à une oie sauvage. On dit aussi qu’elle fit jaillir un jour une source d’eau fraîche pour les moissonneurs. Pharaïlde mourut à un âge très avancé. Dès 754, l’Eglise ratifiait le culte qui lui était rendu. C’est alors que son corps fut transféré à l’abbaye bénédictine Saint-Bavon de Gand. •

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !