Connexion
S'abonner

L’Épiphanie

Les mages se montrent à nous comme les avant-coureurs des peuples de l’univers qui bientôt se convertiront, comme les pères des nations dans la foi au Rédempteur venu, comme les représentants de l’Eglise universelle dans son alliance avec le Fils de Dieu. Dans leurs étapes vers la Crèche, ils nous apprennent comment on doit chercher la vérité et, de vérité en vérité, aller jusqu’à Dieu, source de toute vérité. Le langage muet de l’étoile fut expliqué dans les cœurs par l’action même du Père céleste qui leur révélait son Fils. La disparition momentanée de l’étoile à Jérusalem est encore une figure de l’inspiration ; celle-ci se cache souvent ; la lumière qui avait paru se voile tout d’un coup dans les ténèbres, l’âme éperdue ne sait plus où elle est. C’est le moment alors de consulter et d’écouter les docteurs qui conduiront par les lumières des écritures. A la crèche, les mages offrent leurs présents : l’or parce que le Christ est roi, l’encens, parce que le Christ est prêtre et la myrrhe parce que le Christ est victime. •

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !