Connexion
S'abonner

Deuxième dimanche après l’Épiphanie

« Il se fit des noces à Cana en Galilée ; et la mère de Jésus y était. Jésus fut aussi convié aux noces avec ses disciples. Le vin étant venu à manquer, la mère de Jésus lui dit : “Ils n’ont plus de vin.” Jésus lui répondit : “Femme, qu’est-ce que cela pour moi et pour vous ?” »

Ce ne peut pas être un hasard que le premier miracle de Jésus ait été accompli en faveur de pauvres gens, et qu’il l’ait été à la prière de Marie. Il y a eu là, évidemment, une attention de la Providence.

Marie se trouve parmi les invités. Elle est donc l’amie de la famille. Elle se trouve à l’aise chez les « petits ». La venue de son Jésus, entouré de ses premiers disciples, a peut-être été cause de la pénurie de vin. Marie s’en aperçoit la première.

Sa sollicitude se montre bien dans la priorité de son intervention. Il s’agissait à vrai dire de bien peu de chose. Nous savons à quel point elle était plongée habituellement dans l’éternel. Qu’importait en somme la petite confusion de ces humbles en face de leurs invités ? C’est du reste ce que Jésus lui dira : « Femme, que vous importe à vous et à moi ? » Quand on vit dans les mystères de l’âme, ces mesquins détails de cuisine ou de cave sont quelque chose de si infime ! Mais Marie a un « faible » pour les « petits ». Elle ne peut voir ces bonnes gens dans la peine sans s’émouvoir.

On sait le reste. Elle ne dit que ces mots : « Ils n’ont plus de vin ! » Que de discrétion dans cette prière ! Quelle foi dans la toute-puissance de celui qui n’a encore fait aucun miracle ! Pourtant l’HEURE n’est pas encore venue ! Jésus le lui dit, mais il y a dans son regard ou sur son visage un rayonnement qui rassure Marie. Ce n’est pas un refus que son Fils lui oppose. « Faites tout ce qu’il vous dira », murmure-t-elle en s’adressant aux serviteurs. Et le miracle est accompli. L’HEURE a été avancée par la prière de Marie. Il n’y a rien de plus touchant que cette scène aux nuances si fines et si délicates. Jésus a voulu, croyons-nous, apprendre au monde ce que vaut la prière de Marie et combien son amour pour les humbles lui est agréable. •

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !