Connexion
S'abonner

Saint Isidore d’Alexandrie, confesseur (404)

Isidore, né vers 318 à Alexandrie, distribua tous ses biens aux pauvres pour aller mener la vie d’un ascète dans les déserts de Nitrie. Il eut le privilège d’y connaître saint Antoine. Rentré à Alexandrie, il y fut ordonné prêtre. Chargé comme hospitalier de recevoir les pauvres, les pèlerins et de pourvoir à tous leurs besoins spirituels et temporels, il continua sa vie austère sous les apparences d’un homme qui mène une vie douce. Athanase, son évêque, avait en lui la plus grande confiance. Il le prit pour compagnon de voyage quand il se rendit à Rome en 341. Après la mort d’Athanase, Isidore défendit généreusement sa mémoire, en même temps que la cause catholique contre la faction arienne. Persécuté et relégué pour un temps, Isidore reparut ensuite dans sa maison hospitalière, honoré de la confiance des patriarches. A la fin de sa vie, il se brouilla avec Théophile, son évêque, et se retira en Nitrie avant de rejoindre Jean Chrysostome à Constantinople où il mourut en 404. •

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !